Entretien annuel d’évaluation : à quoi sert-il et comment doit-il se dérouler ?

L’entretien annuel d’évaluation est une rencontre formelle  entre l’employeur et son salarié afin de faire le point sur les compétences de celui-ci par rapport aux objectifs fixés. Il permet également de fixer de nouveaux objectifs pour une période déterminée. Contrairement à l’entretien professionnel prévu par le code du travail, l’entretien annuel d’évaluation est non obligatoire, aucune disposition légale ni réglementaire ne l’impose.

Pourquoi un entretien annuel d’évaluation ?

Chaque employé a besoin d’une évaluation de ses compétences afin de mieux atteindre les objectifs fixés par l’entreprise. Cet entretien annuel va lui permettre de se rendre compte non seulement de ses potentiels mais également de ses écarts. Aussi, il pourra avec l’aide de l’employeur trouver des moyens de rectifier ses erreurs et développer encore plus son potentiel. L’entretien permet de recentrer l’employé sur les réels objectifs et de les redéfinir ainsi que de faire un bilan, la finalité de cette rencontre étant d’aboutir à des engagements mutuels.

Comment se déroule l’entretien annuel d’évaluation ?

L’employeur doit informer préalablement les employés sur la tenue de l’entretien annuel d’évaluation. Il doit mentionner les méthodes et techniques de cette évaluation. Lors de l’entretien, seules les questions en relation directe avec les compétences professionnelles du salarié pourront être posées. Dans les échanges, l’employeur pourra faire le point sur les points forts et les points faibles de l’employé et émettre des recommandations. Par la même occasion, le salarié pourra émettre des avis sur ses conditions de travail : il peut solliciter une augmentation, un bonus, des horaires aménagés, obtenir des jours de congé etc… Au final, un compte rendu de l’évaluation insistant sur des résolutions pertinentes sera signé par les parties prenantes.

Comment réussir son entretien annuel d’évaluation ?

L’échec de l’entretien annuel d’évaluation présente de lourdes conséquences pour l’employeur comme pour l’employé car il va fausser l’ensemble de la vision sur la collaboration. Pour éviter cela,  il faut que les deux parties se préparent avant l’entretien. Si vous êtes l’employeur, soignez votre préparation pour cette évaluation. Le jour de l’entretien arrivé, adoptez une attitude consensuelle. Soyez attentif, à l’écoute de votre employé et ouvert. Soyez objectif dans vos formulations et n’émettez aucun jugement de valeur. Mettez votre employé en confiance pour qu’il puisse librement  se confier à vous, cela vous permettra de cerner les vrais problèmes et de trouver ensemble des solutions. Si vous êtes l’employé, misez sur l’auto-évaluation, soyez ouvert à toutes les critiques et montrez que vous êtes disposé à vous améliorer.

Rupture conventionnelle et licenciement, quelles différences ?
Quelles sont les obligations d’une entreprise en matière de formation ?