Guide pratique sur le besoin en fonds de roulement

Le décalage de décaissements et d’encaissements influe sur la situation financière d’une entreprise. L’amélioration constante du besoin en fonds de roulement reste donc essentielle pour limiter les problèmes de trésorerie. Pour réduire les difficultés budgétaires, le calcul du BFR est d’une importance capitale. Faites appel à un professionnel pour le déterminer rapidement. L’usage d’un logiciel vous aide aussi à contrôler les évolutions des mouvements financiers dans votre entreprise. Avec le bon outil, vous gagnez beaucoup de temps. Vous obtenez ainsi des informations à jour sur l’évolution de votre société.

Fond de roulement : qu’est-ce que c’est ?

Le fonds de roulement s’agit des ressources disponibles au sein d’une entreprise pour financer les activités et les investissements. On l’appelle également fonds de roulement net global ou FRNG. Pour le calculer, il suffit de soustraire les capitaux permanents par les actifs immobilisés. Pour faire fonctionner aisément votre société, le FRNG doit dépasser le BFT ou le besoin en fonds de roulement. Pour les calculer, consultez par exemple cash-flow.fr.

Le BFR concerne les ressources nécessaires pour faire fonctionner une entreprise. Il prend en compte les charges, les décaissements et les encaissements. Son calcul sert à anticiper la somme indispensable pour maintenir un établissement opérationnel.

Le frng et le BFR aident à déterminer la trésorerie nette. Elle est la différence entre le FRNG et le BFR.

Actuellement, les experts de la comptabilité utilisent des outils performants pour analyser le budget de trésorerie dans les moments à venir. Ces applications facilitent ainsi la vérification des opérations et des activités financières. Elles dévoilent également les besoins et les ressources supplémentaires à trouver.

Comment calculer le besoin en fonds de roulement ?

Le bfr calcul permet de déterminer le montant du besoin et la ressource de financement procréée par une société. Il prend en compte les stocks, les créances fiscales, les crédits des clients, les dettes des fournisseurs, les charges sociales, etc. Il résulte ainsi de la différence entre l’argent à récupérer et de toutes les dépenses à payer.

À noter : l’apport en capital, l’emprunt et les investissements à long terme ne sont pas considérés. Il concerne uniquement le cycle court d’exploitation.

Le BFR se calcule souvent sur la base des informations d’un bilan comptable. Vous pouvez également le déterminer à partir d’une situation comptable intermédiaire.

BFR = (créances clients TTC + autres créances + stock HT) – dettes fiscales, fournisseurs TTC, sociales.

Si vous avez un BFR positif, vous devrez trouver des moyens pour combler les besoins de votre entreprise. Dans ce cas, optez pour un apport de capital social. Vous pouvez également choisir les apports en compte courant d’associé ou trouver des financements externes. L’emprunt est aussi une alternative possible.

Pour un BFR négatif, vous n’avez rien à craindre. Votre établissement fonctionne bien. L’amélioration continue du BFR permet donc d’esquiver les soucis financiers.

Comment améliorer le BFR ?

La maîtrise du BFR reste capitale pour éviter la défaillance lors des paiements des charges. Elle vous éloigne également de la recherche de nouveaux financements. Les entreprises de production et de services sont les plus touchées par ce genre de problème.

En général, deux facteurs influent sur le BFR : la nature de l’activité et le mode de gestion.

Pour diminuer le besoin en fond de roulement, vous devez agir sur les créances clients, le stock, les dettes fournisseurs, etc. Pour le premier paramètre, vous pouvez établir un système de relance efficace pour les suivre. L’affacturage reste également pratique pour récupérer une partie de la trésorerie. Pour inciter les clients à payer immédiatement, proposez des escomptes et des réductions de prix. Toutefois, ces deux pratiques diminuent la rentabilité de votre entreprise.

La bonne gestion du stock (le deuxième facteur) vous aide aussi à réduire le BFR. Plus il est important, plus vous avez besoin d’un énorme budget. Accélérez donc le processus de livraison pour le liquider rapidement. Pour le superviser efficacement, utilisez un logiciel performant. Il vous permet donc de limiter les surplus, les produits obsolètes et les stocks dormants. La diminution du délai de production s’avère également pratique.

À propos du troisième élément (les dettes), négociez les durées de règlement auprès de vos fournisseurs. Si possible, évitez le paiement par anticipation pour bénéficier d’escomptes. Vous auriez ainsi plus de marge.

D’autres options efficaces pour diminuer le BFR

Les autres dettes influent directement sur le besoin en fond de roulement. La TVA en fait partie. Pour améliorer la situation de votre entreprise, choisissez le régime simplifié dans la mesure du possible. Dans ce cas, vous payez votre taxe à la fin de l’exercice.

Pour les sociétés en crédit de TVA, le régime réel s’affiche plus avantageux.

Le paiement tardif des charges sociales permet également de limiter le BFR. Vous pouvez par exemple opter pour un règlement trimestriel à la place du mensuel. Pour assurer le bon fonctionnement de votre établissement, évitez le retard de salaire de vos employés.

Choisir un modèle adapté de caisse enregistreuse pour boulangerie
Engager un expert comptable en Dordogne