Comment motiver les salariés au travail ?

salariés au travail

Le succès d’une entreprise passe en grande partie par la motivation de ses salariés. Il est donc d’une importance primordiale qu’ils se sentent inclus dans le projet et la culture de l’organisation. Pour y parvenir, les dirigeants doivent déployer un certain nombre d’outils et de dispositifs. Quels sont-ils ? Comment motiver les salariés au travail en toutes circonstances ? Communiquer de manière claire et transparente sa vision

La communication, lorsqu’elle est honnête et transparente, est un outil de motivation très puissant. Les salariés ont besoin que leurs dirigeants leur communiquent un cap et des objectifs clairs. Cela leur donne une idée précise de ce qu’ils doivent faire et de la raison pour laquelle ils le font. En ce sens, il peut être judicieux que les dirigeants rappellent fréquemment à leurs collaborateurs la vision qui sous-tend leur action. Dans la même idée, les employés sont à la recherche d’honnêteté et de franchise. Cela leur donne encore plus envie de se battre pour leur entreprise.

L’écoute : le pilier incontournable

Comme tout individu, les salariés d’une boîte peuvent être sujets au découragement ou à des pertes d’envie. Cela peut s’expliquer de diverses manières : l’impression de ne pas être productif, de ne pas être à la hauteur, un manque d’intérêt pour leurs missions au quotidien ou encore un fort sentiment d’inutilité. Dans ces moments, ils ont besoin d’être entendus et de se sentir compris par la direction. Il est donc capital d’organiser des sessions au cours desquelles ils peuvent se confier sur les obstacles et les difficultés qu’ils ont rencontrés.

Souvent, lorsqu’une personne se sent écoutée, son stress et sa peur diminuent. Elle prend alors confiance en elle et est plus à même de prendre des décisions. Il n’y a donc aucune raison de ne pas prendre le temps de l’écouter.

Donner de l’air et de l’espace aux salariés

Une raison qui explique la baisse de motivation des salariés au travail est la nature du management. Lorsqu’il est trop pressurisé ou vertical, ils peuvent se sentir écrasés ou oppressés. Les salariés perdent alors de l’envie et deviennent moins productifs. Pour éviter cet écueil, il est judicieux de leur donner un peu d’air, c’est-à-dire de l’autonomie.

Il est important, par exemple, de ne pas être trop à cheval sur les horaires. Ce qui compte, ce n’est pas leur temps de présence au bureau, mais la qualité du travail qu’ils fournissent. Au fond, qu’importe s’ils préfèrent se lever plus tard le matin s’ils remplissent leurs tâches avec soin et minutie. Dans la même optique, les laisser faire une sieste après le déjeuner peut s’avérer très efficace. Ils sont plus frais et endurants l’après-midi et cela peut se répercuter sur la qualité de leur travail.

Faire des activités ludiques

Certes, le travail est lieu de sérieux et de rigueur. Pour autant, cela ne signifie pas qu’on ne peut pas y passer de bons moments. Organiser de temps à autre des activités ludiques peut contribuer à répandre une ambiance agréable et conviviale. Cela passe autant par un barbecue de fin d’année ou un repas de Noël que par des formations ou des sessions de team-building divertissantes. Le jeu est, à ce titre, un outil de motivation puissant.

La clé : faire confiance

La confiance est au centre de tout. C’est elle qui permet de bâtir des relations saines et durables. Elle ne doit donc jamais être négligée par les parties prenantes d’une entreprise, au risque d’entraîner une baisse générale de motivation.

Conseils de paul Morlet pour réussir le management de son entreprise
L’entrepreneuriat face à la Covid-19