Entrepôt : comment optimiser le stockage du son matériel ?

L’optimisation de l’agencement de l’entrepôt est pour toute entreprise une tâche logistique apparemment moindre mais à enjeux majeurs. Effectivement, la maîtrise des méthodes de stockage permet aux responsables logistiques un gain de temps et d’argent ainsi qu’une prévention face aux éventuelles ruptures de stock, ce qui va fortement influer sur la qualité de service donc sur la compétitivité de l’entreprise.

Bien connaitre les produits à stocker

Afin de déterminer le mode d’entreposage adapté, il est nécessaire que vous maîtrisiez la liste de vos produits. Le choix des emplacements, des manutentions et du rayonnage vont dépendre des caractéristiques respectives des produits. Par exemple, pour les produits lourds ou semi-lourds, il faut utiliser des rayonnages en acier galvanisé ou un plateau ultra robuste, naturellement ils nécessitent une manutention automatique par des engins, leur stockage peut être à grande hauteur pour économiser de l’espace. Pour les produits légers par contre, un rayonnage en acier proxy est suffisant, le stockage étant facile car presque tout leur convient: en niveaux sur allées de circulation, en niveaux sur mezzanines, ou tout simplement sur étagère en allées.

Disposer des équipements nécessaires au stockage

Choisissez de racks de stockage adaptés pour y disposer vos produits selon leurs caractéristiques et leur rotation. Ensuite, pour pouvoir les stocker de toutes les manières possibles, vous devez disposer de matériels de déplacement et toutes sortes de matériels de manutention. Pour les produits les plus lourds qui peuvent être stockés en hauteur ou plus loin des allées,  choisissez  les élévateurs spécial entrepôt , les transpalettes, plateaux roulants; Pour les moins lourds de moins de 600kg, les chariots et les diables de manutention peuvent faire l’affaire. Enfin, ne laissez pas trainer vos produits, pour ceux qui ne seront pas disposés en rayonnage, rangez-les dans un emballage et des bacs à bec en plastique.

Recourir aux bonnes méthodes de stockage

La méthode ABC est la plus pratique. Il s’agit ici d’une catégorisation des marchandises selon leur importance et leur taux de rotation. Pour faire court, les produits A sont les plus valeureux, les plus vendus donc à forte rotation, les produits B sont ceux à moyen taux de rotation et les produits C sont ceux à faible rotation et à valeur moindre. Les produits A de ce fait sont positionnés tout près des entrées et sorties pour faciliter les allées et venues, les produits C au fond de l’entrepôt tandis que les produits B seront au milieu des deux. Vous pouvez aussi opter pour la méthode FIFO (first In, last Out) ou LIFO (Last In, First Out) selon laquelle les marchandises sont classées plus proches ou plus loin de la sortie en fonction de leur ancienneté.

Pénurie de parkings : comment encourager le co-voiturage dans son entreprise ?
Immobilier d’entreprise : comment faire face à l’augmentation du nombre de salariés ?