La trésorerie, le révélateur de la bonne santé d’une entreprise

Par définition, la trésorerie d’une entreprise, c’est l’ensemble de fonds disponibles d’une société. Elle représente tout ce que l’entreprise possède sous forme d’argent disponible. En d’autres termes, il s’agit des disponibilités de celle-ci après le financement de fonds de roulement et du besoin de roulement. Trésorerie nette est l’expression la plus exacte pour désigner ces disponibilités.

Calcul de la trésorerie nette

Comme on l’a évoqué, la trésorerie nette est la différence entre fonds de roulements et besoin de fonds de roulements. Mais plus concrètement, c’est la différence entre les fonds disponibles ou trésorerie de l’actif et les dettes à recouvrir ou trésorerie du passif. La trésorerie peut être positive ou négative selon le résultat de ce calcul. Cependant, la trésorerie est à différencier avec les chiffres d’affaires, qui constituent l’ensemble de l’actif et du passif. Une entreprise peut avoir un chiffre d’affaires élevé mais un actif qui ne recouvre pas toutes les dettes.

La trésorerie révèle les forces et faiblesses de l’entreprise

La trésorerie nette positive signifie que l’entreprise est tout à fait apte de payer ses dettes, un fonds de roulement qui excède au besoin de fonds de roulement. C’est un signe d’une gestion judicieuse et de la bonne santé en général de l’entreprise. Cependant, si cet excédent est trop élevé, cela signifie que les fonds ne sont pas suffisamment utilisés et donc rapportent peu. Dans ce cas, il est intéressant de faire encore plus fructifier l’argent par des placements à court terme, des comptes épargnes ou encore des sicav monétaires, selon les propositions du conseiller financier. La trésorerie nette négative quant à elle, traduit une insuffisance des fonds de roulement par rapport aux besoins de fonds de roulement, une incapacité donc de payer les dettes. Elle révèle donc une mauvaise gestion de la société en général. Le cash flow est un indicateur du flux de la trésorerie pendant une période donnée, ce flux indique la viabilité à court et à long terme de l’entreprise.

Misez sur une gestion efficace de la trésorerie

Pour bien gérer sa trésorerie, tout bon dirigeant doit personnellement s’y impliquer. Mettez sur pieds un logiciel de planificateur de trésorerie et faites un suivi mensuel. Il faut suivre de près les états financiers et avoir les yeux rivés sur le compte courant de l’entreprise, si cela est possible, engager un expert-comptable. En outre, vous devez être intransigeant envers vos débiteurs. Enfin, pour préserver vos fonds de roulement et éviter de les grever, il est préférable de recourir un emprunt pour les dépenses supplémentaires.

Logiciel de comptabilité, l’allié indispensable des entreprises
Quelles sont les obligations comptables d’une entreprise ?